+221 78 440 96 82 contact@infomed.sn
espace PUB espace PUB

L’ Ordre national des médecins du Sénégal (ONMS) invite les médecins à s’inscrire avant la date du 31 mars 2019 sous peine de ne pas figurer sur les tableaux qui seront publiés.

On se rappelle du vacarme qu’avait occasionné, l’année passée, la sortie médiatique de l’Ordre qui faisait état de 225 médecins (de la médecine moderne) qui exerçaient illégalement la médecine car n’étant pas inscrits aux tableaux de l’Ordre.

Ce qui s’explique par les disposition de la loi qui date de 1966 fixant les conditions d’exercice médical au Sénégal qui sont au nombre de trois (3):

La condition de nationalité

Il faut être de nationalité sénégalaise ou ressortissant d’un État ayant passé avec le Sénégal une convention impliquant le droit d’établissement. Suivant certaines conditions, une dérogation est accordée :
– aux médecins exerçant exclusivement dans les structures sanitaires gérées par une oeuvre confessionnelle;
– médecins assurant le service médical d’entreprise.

La condition de technicité

Il faut être titulaire d’un diplôme d’État sénégalais de Docteur en médecine ou d’un diplôme étranger reconnu équivalent.

La condition de moralité

Il faut être inscrit au tableau de l’Ordre des médecins. Une dérogation est faite aux médecins militaires du service de santé de l’armée sénégalaise et aux médecins militaires étrangers au service de l’assistance militaire.

Par ailleurs, depuis 2006, il y une directive de l’UEMOA qui prévoit la libre circulation ainsi que l’établissement pour l’exercice de la profession de médecin dans les États membres. Cependant, les textes de lois qui doivent permettre au Sénégal de se conformer à cette directive son toujours dans le circuit.

Pin It on Pinterest