+221 78 440 96 82 contact@infomed.sn
espace PUB espace PUB

Ce monsieur d’origine togolaise qui exerce illégalement la médecine au Sénégal depuis longtemps vient d’être mis aux arrêts par la section de recherche de la gendarmerie. Docteur Jean Paul AMEGAN, puisque c’est lui dont il s’agit, était établi à Nord Foire dans la capitale sénégalaise et exerçait son « art » au vu et au su de tout le monde y compris le ministère de la santé. Selon certains, il serait même l’auteur de nouveaux procédés et techniques de prise en charge de maladies et aurait guéri des malades atteints de cancer. Ce qui est faux à notre avis. Le sieur en question dit avoir fui son pays parce qu’il y était en danger de mort.

Ce qui est déplorable dans cette affaire, est que le ministère de la santé, la seule instance habilitée à donner une autorisation d’exercer la médecine, a laissé le gars pratiquer sa « médecine » en violation de la législation en vigueur. Selon la loi, pour exercer la médecine au Sénégal, en dehors des cas de dérogation (qui ne concernent Dr Jean) il faut être de nationalité sénégalaise, avoir le diplôme de Doctorat en médecine et être inscrit à l’Ordre des médecins. Il est constant que ce « médecin » n’est pas inscrit à l’Ordre, le seul organe qui avait la responsabilité de vérifier sa moralité, ses diplômes et ses compétences.

Au vu de ses prestations, beaucoup de médecins et paramédicaux ont douté de sa qualité de médecins. Dr Jean a une manière assez particulière de « traiter » /tuer ses malades. Il faisait des prescriptions dangereuses et stéréotypées basées sur des diagnostics dignes des « maa mën » (charlatans). Dans ses œuvres Dr Jean a eu à dire à une dame diabétique connue et suivie depuis plusieurs années qu’elle n’avait pas de diabète.

Suite à ces pratiques criminelles effectuées sur plusieurs patients dont un proche parent d’un infirmier qui finit par décédé, ce dernier nous avait interpellé. Pendant que nous menions nos investigations, des médecins ont affirmé avoir eu connaissance de ces ordonnances létales que délivrait Dr Jean. Croyant qu’il allait éternellement et impunément continuer à tuer les sénégalais, notre « docteur » n’a pas daigné se remettre en cause. C’est ainsi qu’il a délivré la même prescription mortelle à un malade qui atterrit à la clinique Urgence Cardio. De là-bas, l’Ordre des médecins a été alerté. A la suite de cette dénonciation, l’Ordre en parfaite collaboration avec la justice a mené les actions qui ont abouti à l’arrestation de ce malfaiteur.

A l’étape actuelle de la procédure, toutes personnes et ayants droits de personnes victimes des agissements de cet imposteur peuvent, si elles le désirent, aller témoigner afin de renforcer les éléments de preuves contre ce criminel à blouse blanche.

Nous saisissons l’occasion pour féliciter l’Ordre des médecins et l’appareil judiciaire qui sont en train d’abattre un travail qui, à terme, permettra d’assainir ce secteur et d’assurer la sécurité des patients. Nous invitons le ministère de la santé et les autres démembrements de l’Etat à jouer leur partition.

WhatsApp Image 2019-07-31 at 17.23.07.jpeg

WhatsApp Image 2019-07-31 at 17.23.07 (2).jpeg

WhatsApp Image 2019-07-31 at 17.23.07 (1).jpeg

infomed.sn ; +221784409682 ; contact@infomed.sn

Pin It on Pinterest