+221 78 440 96 82 contact@infomed.sn
Le faux gynécologue, expert des médias et des réseaux sociaux, démasqué

Le faux gynécologue, expert des médias et des réseaux sociaux, démasqué

De son vrai nom à l’Etat civil qui est Alpha Ibrahima BA, le sieur Doct’alpha Ba, son nom sur Facebook, qui se faisait passer selon les circonstances comme médecin généraliste, échographiste, urgentiste, ou gynécologue a été démasqué. En effet, c’est à la suite de son passage à la 2STV dans l’émission « ce matin est à nous » du 18 Avril 2019 (jouer à partir de la 40ème minute) qu’un collègue nous a mis la puce à l’oreille tout en nous affirmant que le soi-disant docteur serait un cartouchard de la faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie (FMPO) de l’UCAD et qu’il est en train d’usurper la fonction de médecin et le titre de gynécologue. Aussitôt nous avons contacté le sieur Ba via Facebook Messenger pour avoir sa version des faits.

Quelques minutes plus tard, il nous appelle au téléphone. Au cours de cet échange, Alpha nous affirme n’avoir jamais réclamé être gynécologue ; ce qui contraste avec ses déclarations dans l’émission. Ainsi, il nous révèle avoir dit en coulisse au journaliste MLK de la 2STV qu’il était échographiste. Dans la foulée, il déclare avoir même fait une échographie à une employée de cet organe de presse. Pour prouver sa compétence, Alpha dit avoir fait un diplôme universitaire (DU) en échographie avec le Pr Elhadji Niang de l’hôpital Le Dantec et être inscrit cette année au diplôme d’études spécialisées (DES) de gynécologie obstétrique. A la question de savoir s’il avait soutenu une thèse de doctorat d’Etat et s’il était inscrit à l’Ordre des médecins, notre interlocuteur avoue ne pas figurer dans les registres de l’Ordre mais promet de nous faire parvenir le lendemain (mardi 23 avril) une copie de son diplôme de docteur en médecine.

Comme promis, Alpha n’a pas manqué au rendez-vous. Après nous avoir informés des excuses qu’il a présentées aux collègues gynécologues, il nous envoie une photo floue ou floutée de son attestation de doctorat en médecine que lui aurait délivrée la faculté de médecine de l’UCAD à la suite de sa soutenance de thèse à la date du 04 juin 2016. Ce document quoique flou mentionnait clairement son nom, sa date et lieu de naissance et la date de soutenance de la thèse. Ce qui était largement suffisant pour nous permettre de procéder à une vérification auprès de la FMPO.

La vérification nous a permis de découvrir que notre médecin en question ne figure pas sur la base de données des docteurs diplômés de la FMPO. Nos recherches nous ont également permis de savoir que ce monsieur n’est pas inscrit au DES de gynécologie et obstétrique contrairement à ce qu’il avance.

L’éclatement de cette affaire a permis à de nombreux collègues qui ont eu à douter de la qualification et des compétences d’Alpha Ba de confirmer leurs suspicions. De ce que nous en savons, le sieur Ba a eu à faire des prestations dans des structures tels que le centre de santé de Cambérène, le SAMU municipal, le centre de santé des HLM et le cabinet médical le point. Ainsi, sachant que nous menions une enquête sur ce dossier, bon nombre de ses collègues de service (il a fait beaucoup de services) et/ou camarades de promotion nous ont donné des informations et preuves sur ses agissements.

C’est dans ce sillage qu’on nous a transmis des comptes rendus d’échographie aux contenus douteux avec sa signature en qualité de médecin inscrit au CES (actuel DES) de gynécologie et obstétrique. Il nous a été confié que dans ces agissements, Doct’alpha a eu à demander à une femme qui voulait guérir d’un myome de ne pas avoir de rapport sexuel sur une période d’un an.

Nous promettons de revenir avec de plus de détails sur cette affaire qui est loin de connaitre son épilogue. En effet, le mis en cause a été convoqué ce matin par l’Ordre des médecins et il doit y retourner demain pour fournir les preuves de ses prétendus qualifications et titres.

Cette affaire nous amène à inviter les différents acteurs à être plus vigilants. Ainsi, nous invitons le Conseil National de l’Ordre des Médecins du Sénégal (CNOMS) à travailler en collaboration avec les sociétés savantes et les associations professionnelles et à être l’interface entre les médias et les médecins. Cela passera par une sensibilisation des organes de presse et de l’association des journalistes spécialisés en santé afin qu’ils ne puissent tendre le micro qu’à ceux qui sont légalement autorisés à exercer la médecine.

De leur côté, dans une démarche de sécurisation des populations, les médecins doivent systématiquement accomplir leur obligation de s’inscrire aux tableaux de l’ordre. A l’état actuel, il existe plusieurs médecins qualifiés et qui ne sont pas en règle. Cela rend difficile le travail d’assainissement de la corporation et constitue une brèche qu’exploitent à souhait les imposteurs. Enfin, l’Etat du Sénégal, en vertu de sa mission régalienne de protection des citoyens, doit, par le biais du ministère de la santé et des autres services compétents, renforcer le contrôle et l’inspection des structures de santé et de leurs personnels.

Quelques liens:
L’émission CE MATIN EST A NOUS (jouer à partir de la 40ème minute)
L’émission sur le site internet SUNUGAL24 
Profile facebook de Doct’alpha Ba 
La page Doct’ Alphaba Infos

Auteur: infomed.sn

Formation: l’UCAD délivre un DU en Ophtalmopédiatrie

Formation: l’UCAD délivre un DU en Ophtalmopédiatrie

L’objectif de la création de ce diplôme universitaire (DU) est de former les médecins ophtalmologistes et renforcer leurs compétences et aptitudes pour une prise en charge efficiente des maladies oculaires de l’enfant.

L’ophtalmologie est une spécialité médico-chirurgicale ou le ratio médecin population est très faible en Afrique. Ce qui explique le taux de cécité curable important. A cela s’ajoute un déficit de compétence pour la prise en charge de la pathologie oculaire du nouveau-né et de l’enfant. Il s’agit d’une tranche d’âge où la mal voyance et la cécité sont très graves car le plus souvent irréversibles chez une population qui représente l’avenir du pays.

Les inscriptions se font avant fin septembre de chaque année et le démarrage des enseignements au mois de décembre. A l’instar des autres DES et DU les frais pédagogiques annuels s’élèvent à 500.000 FCFA.

La formation se fait sur deux semestres avec des cours à distance à travers l’utilisation d’une plateforme E-learning et l’organisation de stages présentielles deux fois pendant quinze jours (janvier et avril) aux CHU Abass Ndao et Aristide Le Dantec.

Ce DU est organisé par la Faculté de Médecine de Pharmacie et d’Odontologie (FMPO) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar (Sénégal) en collaboration avec Ocularis Associació et l’Hôpital Saint Jean de Dieu de Barcelone.

Télécharger le prospectus du DU ici

WACS: Pr Serigne Magueye GUEYE préside aux destinées de ses pairs africains

WACS: Pr Serigne Magueye GUEYE préside aux destinées de ses pairs africains

Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a présidé au nom du Président de la République, Macky Sall, la cérémonie d’ouverture de la 59 ème Conférence annuelle du Collège ouest africain des chirurgiens (West African College of Surgeons: WACS en anglais). Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr a loué la noblesse de la mission des chirurgiens pour un système de santé communautaire en se félicitant de la tenue de ce Congrès pour la 5 ème fois au Sénégal.
Il invite ainsi les spécialistes à réfléchir sur des solutions aux problématiques de santé avec des ripostes pérennes. Il revient ensuite aux États d’élaborer les politiques.
Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr a aussi rappelé que des défis persistent malgré les efforts. Ces derniers se déclinent pour le Sénégal en terme d’augmentation du budget de la Santé, d’ouverture d’universités régionales de formation en santé et d’octroi de bourses de spécialisation aux étudiants….
Pour conclure, le Ministre juge le thème principal de cette 59 ème Conférence annuelle « accès universel aux services chirurgicaux » en phase avec les enjeux nationaux qui tournent autour de la bataille pour des services chirurgicaux et chirurgie de district. Une question qui sera au cœur du panel ministériel.
Félicitations donc à l’ensemble du Collège et mention spéciale au Professeur Serigne Magueye Gueye, Président élu.

Source: cellule de com MSAS

Syndicalisme: le SAMES crie à l’injustice

Syndicalisme: le SAMES crie à l’injustice

Le Comité Exécutif National (CEN) du Syndicat Autonome des Médecins du Sénégal (SAMES) s’est réunit ce samedi 12 Janvier 2019 à Thiès. Durant cette conclave, le SAMES est revenu sur bien des questions.


Ainsi, le manque de concertation dans la gestion des ressources humaines à été décrié. En effet, le SAMES a fait savoir que les dernières nominations de directeurs d’hôpital ont remis en cause les acquis dans la gestion des ressources humaines surtout au niveau central. Selon toujours Docteur Boly Diop, le secrétaire général du syndicat, ce manque de concertation se voit aussi dans la mutation des agents au niveau district sanitaire.

Sur un autre volet, le SAMES a souligné le défaut d’application du décret octroyant l’indemnité de représentation médicale par certaines administrations notamment par certains hôpitaux et collectivités territoriales. Anisi, le SAMES invite ces derniers à régulariser la situation de des agents concernés à l’instar de leur pairs de la fonction publique.

Par ailleurs, le CEN s’est prononcé sur les contrats de travail dont bénéficient certains agents notamment les jeunes collègues qui sont entrain d’être exploités. Le SAMES dénonce ces contrats plongent les agents dans la précarité et s’engage à porter le combat pour mettre un terme à de telles pratiques. Le CEN invite les différents acteurs, l’ordre des médecins notamment, à prendre leurs responsabilité face à cette situation.

Enfin, le SAMES a apporté son soutien ses camarades qui sont victimes d’attaques de la part de leurs subalternes alors qu’ils ne font qu’appliquer les instructions de la tutelle selon le SG Dr Diop. Il demande à ses collègues de ne pas se ployer nonobstant la nature du contrat qu’ils peuvent avoir.

LIVRE BLANC DU PATIENT BLOOD MANAGEMENT

LIVRE BLANC DU PATIENT BLOOD MANAGEMENT

Dans ce livre qui est en ligne et téléchargeable nous pouvons lire ceci : « Le Patient Blood Management (PBM), que l’on peut traduire par « gestion personnalisée du capital sanguin », est une démarche proactive d’amélioration de la qualité et de la pertinence des soins, recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 2010, les agences de régulation sanitaire nationale et les sociétés savantes internationales et, très récemment par la Commission européenne. L’objectif est de prendre en charge l’anémie et le saignement des patients opérés en évitant au maximum le recours à la transfusion. Pour y parvenir, le PBM incite à mettre en place une stratégie intégrée, multimodale et multidisciplinaire, voire pluriprofessionnelle, méthodique et proactive, fondée sur des concepts scientifiquement validés et centrée sur le patient, visant à maintenir des concentrations acceptables d’hémoglobine, à optimiser l’hémostase et à minimiser les pertes sanguines. La finalité est d’améliorer la qualité des soins du patient en matière de morbidité et de mortalité. Car, depuis une vingtaine d’années, les résultats des études épidémiologiques disponibles pointent de façon croissante la nécessité de modifier profondément les pratiques classiques. La solution fait appel à un ensemble diversifié de mesures, mis en cohérence par le PBM. Ces programmes invitent à placer le patient, et non les paramètres biologiques ni les produits sanguins, au centre du processus de décision, dans une démarche de prévention primaire des risques liés à l’anémie, au saignement et à la transfusion. »

LE CERTIFICAT MÉDICAL POUR COUPS ET BLESSURES

LE CERTIFICAT MÉDICAL POUR COUPS ET BLESSURES

A- Généralités sur les certificats médicaux

Le Certificat Médical est une attestation officielle d’un fait médical par un médecin. Comme tout acte médical, le certificat médical obéit à des règles que tout médecin doit connaître afin d’assumer pleinement sa fonction sociale.
Quel que soit le type de certificat, il doit être:

  • rédigé que sur la demande de l’intéressé ou d’une personne légalement compétente;
  • rédigé qu’après examen de l’intéressé;
  • daté du jour de sa rédaction (jamais antidaté, ni postdaté);
  • remis en mains propres à l’intéressé ou à une personne autorisée par la loi.

1) L’arrêt de travail ou repos médical

Il est destiné aux organismes sociaux (employeur, assurance…). Donc il faut veiller au respect du secret médical, alors pas de description.

2) Le certificat médical initial ou de constatation de blessures

C’est la pièce maîtresse sur laquelle le juge s’appuiera pour qualifier l’infraction et en tient compte pour sanctionner son auteur. D’où l’importance de la description, il y a une dérogation légale au secret médical.

3) Les incapacités de travail: ITT civile et ITT pénale.

• ITT CIVILE ou INCAPACITÉ TEMPORAIRE TOTALE communément appelée «Arrêt de travail», est la période d’indisponibilité durant laquelle le travailleur ne peut plus effectuer son activité professionnelle pour des raisons médicales. Cependant un demandeur d’emploi ou une personne n’exerçant pas une activité rémunérée peut en bénéficier.

• ITT PÉNALE ou INCAPACITÉ TOTALE DE TRAVAIL (cas de coups et blessures), est la période d’indisponibilité pendant laquelle, pour des raisons médicales liées à son accident (ou l’événement), l’intéressé est gêné dans l’exécution de ses activités (personnelles) de la vie courante (se laver, se brosser les dents…). Contrairement à l’ITT civile, son estimation fait abstraction de la profession.
Pour un même événement, le patient peut avoir droit à deux certificats attestant distinctement son ITT pénale et civile. Habituellement la période de l’ITT civile est plus longue que celle de l’ITT pénale.

Il faut noter que l’ITT PÉNALE veut dire qu’il y a une amputation de la capacité totale, et non une amputation totale de la capacité. En d’autres termes il ne faut pas attendre que la personne soit complètement alitée et inapte pour fixer une ITT PÉNALE, dès l’instant qu’elle est gênée dans l’exécution de ses activités quotidiennes personnelles (se laver, se brosser les dents, …) elle a droit à une ITT PÉNALE qui sera différente de l’ITT CIVILE qui correspond à l’arrêt de travail professionnel.

Le médecin n’est ni policier ni juge pour trancher. Son rôle est de faire la constatation des faits médicaux; ni plus, ni moins. C’est une erreur que de croire que le médecin a la latitude de fixer l’incapacité qu’il veut. C’est méconnaître son rôle pour le médecin qui donne une incapacité non médicalement justifiée tout en ayant l’idée qu’il n’a pas franchi «le rubicon» des 21 jours. Un seul jour non justifié constitue une complaisance qui est passible de poursuites judiciaires.
L’avis du médecin ne lie pas le juge, même si ce dernier, en principe, l’utilise pour fonder son opinion sur l’affaire.
Les constatations du médecin ne sont ni le Coran ni la Bible, elles peuvent être remises en cause par les parties ou par le juge lui-même, ce qui aboutit à la contre-expertise.

B- La rédaction du certificat pour coups et blessures

Voici en 10 points les éléments que le médecin doit s’évertuer à mettre dans la limite du possible.

1) IDENTITÉS
1.1 LE MÉDECIN
• Nom et Prénom
• Titre et qualification
• Lieu d’exercice
1.2 LE PATIENT
• Nom et prénom
• Âge et date de naissance
• Adresse
• Profession
• Côté dominant
2) L’EXAMEN
• Date et heure
• Sur Réquisition/Sur demande du patient ou de son représentant légal
3) L’ACCIDENT/L’INCIDENT: LES COMMÉMORATIFS
• Nature
• Date et heure
• Lieu
• Type d’arme
• Nombre d’agresseurs
4) LES DOLÉANCES: plaintes du patient
5) LES DONNÉES DE L’EXAMEN PHYSIQUE
Une description détaillée des lésions dans un langage compréhensible.
6) LES RÉSULTATS DES EXAMENS COMPLÉMENTAIRES
7) TRAITEMENT
8) L’IMPUTABILITÉ

Le médecin doit se prononcer sur la compatibilité des lésions observées avec le mécanisme décrit.
9) LA FIXATION D’UNE ITT PÉNALE
10) CLÔTURER EN PRÉCISANT:
• Certificat établis en double exemplaire
• Remis en mains propres/représentant légal/officier de police judiciaire (réquisition)
• Date (en toute lettre)
• Signature manuscrite du médecin.

C- Un exemple de certificat médical pour coups et blessures

Exemple de certificat médical pour coups blessures

Nota Bene: Il faut autant faire se peut éviter les modèles d’imprimés qui ne sont pas toujours adaptés et qui ne permettent pas au médecin de mentionner toutes ses constatations. Toutefois, ces imprimés peuvent être améliorés pour servir de canevas qui serviront de brouillons pour la rédaction du certificat qui peut être saisi et imprimé.

Auteur: Dr Amadou SOW; dramadousow@gmail.com

Pin It on Pinterest